L‘encens, l’huile dédiée à la divinité

LENCENS, UNE HUILE ENTRE TOUTES, DÉDIÉE A LA DIVINITÉ

 

Pourquoi cette huile a-t-elle été vénérée dans le passé et pourquoi l’est-elle encore aujourd’hui ?

 

Les rois mages ont choisi l’encens, la myrrhe et l’or comme offrandes au roi des hommes, Jésus, dont le père est Dieu. Les rois mages  choisirent l’encens et la myrrhe probablement pour leurs  significations symboliques, mais aussi pour leurs fortes références à la spiritualité relatées dans les textes sacrés de cette époque. L’encens est mentionné à cent-vingt reprises dans la Bible et le Nouveau Testament avec le récit de l’Épiphanie, mais surtout dans  l’Ancien Testament.

 

Plusieurs  milliers d’années avant les rois mages, l’encens a été mentionné dans les écrits de l’Ancien Testament dans l’Exode, dans la liste des Rois d’Israël, dans le Cantique des cantiques, etc..

 

Dans l’Exode (480 environ av. J.-C.), l’encens figure en bonne place chez les Hébreux et la Bible indique les ingrédients nécessaires que Moïse devait préparer pour une rencontre avec Dieu sur le mont Sinaï : « L’Éternel dit à Moïse : prends des aromates, du stacté, de l’ongle odorant et du galbanum, et de l’encens pur, en parties égales… » (Exode, XXX, 7-8).

Dans un des versets 1Rois X (970-931 av. J.-C), verset 1 à 13 et dans les chroniques du règne de Salomon, on relate le récit où la Reine de Saba a offert de grandes quantités d’encens au Roi Salomon (970-931 av. J.-C.)  pour l’honorer.

 

Dans le Cantique des cantiques (1000 environ av. J.-C.), on mentionne dans le chapitre 4 verset 6 : Avant que vienne la fraicheur du jour, et que les ombres fuient, j’irai à la montagne de la myrrhe, et à la colline de l’encens. Voici selon cabbale.org, l’interprétation de ce texte : « L’encens est pour encenser les dieux, la myrrhe pour embaumer les mortels ; l’un signifie la mort, qui est myrrhe, et les souffrances accause de son amertume, mais sa gomme est verte et rend les corps morts incorruptibles ; l’encens dont la vapeur s’élève en haut indique la résurrection…»

Ailleurs dans le monde

Quelle que soit la culture ou la religion, l’encens est perçu comme un lien d’union entre les humains et les puissances célestes. Il représente un hommage à la divinité.  C’est une substance sacrée entre toutes.

 

En Égypte, l’encens était dédié à Râ, le dieu soleil. L’Égypte devait s’en procurer de grandes quantités  et devait organiser des expéditions, dont la première est attestée vers 2540 av. J.-C. On se rendait en Somalie, au nord de l’Éthiopie et à l’est du Soudan. On rapporta d’énormes quantités d’encens, de myrrhe et de cannelle.

 

Dans le rituel hindou, l’encens se rapporte à l’élément air et représente la conscience omniprésente. Elle aide à rétablir la  communion avec le divin, elle agit sur le 7e chakra.

 

En Chine, on utilisait des mélanges de benjoin, de myrrhe et d’encens. Confucius disait qu’un gouvernement idéal « doit exhaler une odeur d’encens ». Référence : Maurice Chastrette, Professeur émérite à l’Université de Lyon.

Description
L’encens est aussi connu sous les noms oliban ou frankincense et en latin Boswillia carterii. C’est une  sécrétion résineuse qui se présente sous forme de larmes colorées, provenant d’arbustes de la famille des Burséracées qui poussent presque exclusivement au sud de la péninsule arabique (Yémen, Oman) et en Somalie. C’est un arbuste à petites fleurs blanches ou roses. Des incisions sont faites sur son tronc afin de récupérer la substance résineuse blanchâtre et aromatique qui deviendra orangée en durcissant.

Le mot encens vient du latin ecclésiastique incensum (ce qui est brulé). L’odeur de l’encens est obtenue par la technique très ancienne de la combustion,  qui a donné le mot parfum à partir de ‘’per fumum’’, par la fumée. Par exemple, on brule de l’encens dans l’encensoir à l’église, ce qui invite les gens au  recueillement, à la méditation.

 

L’huile essentielle d’encens (Boswelia carterii) provient de la distillation de l’oléorésine. L’huile essentielle est plus pure que la résine, elle n’emboucane pas.

 

L’encens et les miracles

Il circule présentement de l’information à l’effet que cette plante est un agent anti cancer et qu’elle possède des propriétés miraculeuses. Je ne crois pas que ce soit le cas. Il n’y a rien qui justifie ces dires, d’un point de vue moléculaire.

 

Cette huile contient des sesquiterpènes à 5 % ±, des monoterpènes à 75 % ± en majorité et la balance se constitue de molécules autres en très petites quantités. Puisqu’elle contient ces composantes, on peut dire que cette huile agit comme agent mucolytique, expectorant, antibactérien léger et oxygénant ++.  Elle est indiquée pour soigner certains problèmes respiratoires et cutanés. On doit l’associer à d’autres huiles essentielles pour obtenir de meilleurs résultats. On l’utilise aussi pour réduire les états d’anxiété et de dépression nerveuse légère. Elle est équilibrante émotionnelle.

 

Précautions d’utilisation : déconseillé durant les trois premiers mois de la grossesse.

 

Conclusion 

Que vous alliez à l’église ou pas, que vous soyez mage, sage ou non, espérons que ces explications sur l’encens vous aideront à vous garder en bonne santé et éclaireront votre chemin spirituel.

 

 

SUGGESTIONS D’UTILISATION  (suggestions pour adulte)

 

Dépression nerveuse légère, mélancolie

Lavandin super                                       (Lavandula hybrida super)      15 gouttes

Ylang-Ylang                                            (Cananga odorata)                    2   gouttes

Litsée citronnée ou verveine exotique   (Litsea citrata)                             5   gouttes

Encens                                                    (Boswelia carterii)                       5   gouttes

Huile végétale (au choix)                                                                            1   c. à thé (5 ml)                                                                      

Mélanger tous les ingrédients. Utilisation: Appliquer  ce mélange sur le plexus solaire et sur la face interne des poignets 2 à 3 fois par jour. Pour un effet plus prononcé, appliquer le mélange le long de la colonne vertébrale, au cœur, sur les pieds (dessous et au-dessus) et derrière la nuque, 2 fois par jour. Ce mélange ne remplace pas les médicaments.

 

 

Petite déprime – bain réconfortant

Orange douce   (Citrus sinensis)                                                            60 gouttes

Lavandin super    (Lavandula hybrida super)                                          60 gouttes

Encens                                                                                                     40 gouttes

Pamplemousse  rose                                                                                40 gouttes

Huile végétale au choix                                                                               1 c. à thé

Savon liquide au choix                                                                                3 c. à soupe

 

Mélanger tous les ingrédients. Utilisation: prendre 1 c. à thé du mélange et le mettre dans un verre, y ajouter de l’eau, mélanger et verser dans le bain. Ce mélange donne 10 bains.

 

 

Pour la méditation, à diffuser

Bois de Santal    (santalum album)                                                   20 gouttes

Bois de Hô   (cinnamomes camphora)                                              12 gouttes

Encens                                                                                                 5 gouttes

 

Mélanger les ingrédients dans un petit flacon en verre.

Utilisation : Ajouter quelques gouttes du mélange à votre diffuseur-nébuliseur.

 

 

Parfum, bain, massage et diffusion 

Encens                                                                                                10 gouttes

Basilic sacré         (Ocimum sanctum)                                                 10 gouttes

  

  Ou

 

Encens                                                                                           8   gouttes

Lavande vraie ou lavandin super                                                 15 gouttes

 

 

Fabriquer votre parfum :  Le mélange proposé plus 1 cuillère à thé d’alcool (70%). Mélanger le tout  

                                         et le mettre dans une bouteille à vaporiser.

 

Diffuseur :                         Mettre le mélange et diffuser dans son espace de vie.

 

Bain :                                Le mélange proposé plus ½ cuillère à thé d’huile végétale avec un jaune œuf  

                                         dans un verre, y ajouter un peu d’eau du bain, mélanger et verser dans le

                                         bain. On peut remplacer le jaune œuf par 1 cuillère à thé de savon liquide.

 

Masser :                          Le  mélange d’huiles essentielles proposé plus 1 cuillère à soupe d’huile vegetale.  Appliquer sur la région du  plexus solaire et du cœur et masser les pieds (dessous et au-dessus).

 

Référence

·        L’Aromathérapie, les huiles essentielles du Québec et du monde : applications thérapeutique; Michel Turbide;
Édition santé-arôme;  Janvier 2013

·        L’Éveil des chakras par les huiles essentielles; Michel Turbide;  Édition santé-arôme; octobre 2013

 

 

 

 

Michel Turbide

turbidemichel@yahoo.ca
www.sante-arome.com
Formation en aromathérapie

Santé-Arôme | Facebook
FACEBOOK

Interview AUDIO –
Radio Ville Marie à l’émission de Santé de Michel Jacques
Interview AUDIO I
Interview AUDIO II